Cette habitation fait partie de mes plus anciens coups de coeur tournaisiens! 

 La maison, classée depuis 1981, étonne par son architecture type Empire, que l'on ne retrouve pas souvent à Tournai (si vous avez l'occasion de passer par le parc de l'Hôtel de Ville, un pavillon de style Empire y est encore implanté). Située sur le quai Vifquin, le long de la rive droite de l'Escaut, elle impose son esthétique classique très ordonnée.

Le bâtiment a été construit au début du XIXe siècle. Sa façade en pierre et ciment se compose de deux niveaux néoclassiques.

 Le rez-de-chaussée est caractérisé par ses pilastres à refends (il s'agit des lignes horizontales simulant la superposition de pierre de taille). La grande porte est entourée de baies rectangulaires, le tout est rythmé de pilastres et de colonnettes d'ordre toscan. 

 Alors qu'est-ce que l'ordre toscan? Tout le monde n'étant pas familier du vocabulaire architectural, voici quelques précisions. Il existe trois grands ordres dans l'architecture de l'Antiquité grecque : dorique, ionique et corinthien. Les romains ont repris cette triade grammaticale et y ont ajouté l'ordre toscan. Il s'agit d'une réinterprétation et d'une simplification de la colonne dorique en une colonne légèrement plus galbée (que l'on peut voir, tout à gauche dans ce relevé).

 

 La porte est surmontée d'une baie d'imposte. Remarquez les deux bustes, rappelant les bustes et scupltures de la Rome antique, situés dans les baies circulaires, appelées "oculi". Ils semblent figurer un homme (à gauche) et une femme (à droite). Leur tête est ornée de fleurs ou de raisins, ils ont tous deux une coiffure et des vêtements différents.

 

La composition du second niveau est très semblable. On retrouve la baie centrale, ici une porte-fenêtre dôtée d'un balcon en ferronnerie. Les deux baies latérales sont ici murées et les deux oculi sont vides. 

 

Si vous y prêtez attention, vous pouvez constater que les colonnettes du rez-de-chaussée sont en pierre de Tournai, tandis que les colonettes de l'étage sont, elles, en béton.

 

Un dernier détail rappelle l'influence du style Empire, les ferronneries des baies latérales du rez-de-chaussée qui représentent des feuilles de lauriers et des flèches. Ce vocabulaire, additionné aux bustes, est typique du style Empire, il symbolise le pouvoir militaire et la filiation avec l'empire romain.